AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



L'Homme est pris dans une guerre qu'il ne peut voir, qu'il ne pourrait comprendre, et à laquelle il ne saurait prendre part.
 

Partagez | 
 

 Valdis du Lac aux Loups

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Valdis du Lac aux Loups

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 16/05/2010
Age : 24
Localisation : Paris, eh oui.

Feuille de personnage
Pouvoirs:

MessageSujet: Valdis du Lac aux Loups   Dim 16 Mai - 8:41

Le charme d'une femme est sa plus belle arme, quant au sang qui coule dans ses veines,
il lui donnera sa prestance.

VALDIS DU LAC AUX LOUPS

Âge : 350 ans mais est morte à dix neuf ans.
Date de naissance: 7 mai 1660
Nationalité : Française
Sexe : Féminin
Orientation Sexuelle : Bisexuelle
Race : Vampire
Statut civil : Célibataire
Situation professionnelle : Ne travaille pas. Après tout, quelqu'un de son rang n'a pas que ça à faire.




Arme(s) (facultatif) : Rien ne vaudra jamais un poignard au manche serti de pierres de lunes.
Animal de compagnie (facultatif) : Un chat blanc, Loitsu.
Pouvoirs Force surhumaine, immortalité, emprise élevée sur le sexe opposé, transformation en brume, hauteur de saut accentuée, agilité, légereté, vitesse surhumaine. Rien de plus, rien de moins.

Description physique (5 lignes minimum) : "Que dire de mon apparence... J'ai eu la chance de mourir à l'aube de mes vingt ans, m'offrant une maturité certaine de corps mais m'offrant aussi une jeunesse éternelle. Ce dont je suis la plus fière dans mon corps ? Je me trouve jolie dans l'ensemble, donc rien ne me déplait. J'ai des cheveux très longs et noirs. Je les tresse, les relève. A vrai dire, c'est un réel exploit d'avoir des cheveux si beaux et si longs. Mon teint est très blanc et je me complais à peindre la bouche d'un rouge passion, le vrai rouge qui relève bien la couleur de mes yeux. Quelle couleur ? Un bleu gris très clair. Etonnant ? Pas tant que ça au vu de mes ascendants. j'aime maquiller mes yeux d'ailleurs. De noir, la meilleure teinte pour relever l'éclat de mes prunelles pourtant mortes. J'aime à la folie les corsets et je les collectionne. Je porte presque exclusivement des robes. Mais cela va de la robe droite moderne, ce qui est quand même rare, à la grande robe victorienne, ce qui m'a valu d'être assimilée aux gothiques, puisque je porte souvent des couleurs foncés, noir, rouge, violet foncé, bleu foncé. Peu importe les castes qui souhaitent m'intégrer, je garde ma fierté et rejete leurs invitations incessantes. J'ai une poitrine raisonnable que je mets en avant au travers de mes corsets, donc. Malgré le fait que je les cache, mes jambes sont fuselées, un peu potelées au niveau des cuisses mais rien de bien méchant. Quant à mes mains, elles sont fines et mes ongles sont semblables à des opales finement polies. J'aime les bijoux, luxueux mais toujours en rapport avec ma tenue, pas de faute de goût, ce serait un affront à mon rang. Le seul réel modernisme que je me permets est la teinture de cheveux. J'aime me faire teindre les cheveux et je regrette l'époque ou on pouvait se permettre d'avoir des serviteurs qui mettaient la main à la patte. Que dire à part ça de mon physique... J'ai une silhouette harmonieuse et fière. Oh bien entendu, mes crocs ! J'ai une dentition parfaite et blanche, j'accorde une attention toute particulière à ma santé buccale, il est hors de question de tomber en loques sous pretexte qu'on est mort. Oh oui ! Je mesure un metre soixante cinq mais je porte des talons. Et je fais cinquante kilogrammes."

Description psychologique (5 lignes minimum) : "Mon caractère, voyons voir... Je me pense distinguée. A vrai dire, je revendique le sang bleu qui coule dans mes veines. J'ai toujours été dans des familles nobles et dans des cercles d'érudits. Je ne suis pas bête puisque j'ai été éduquée par de grands penseurs et j'ai une certaine capacité à apprendre. C'est pour cela que j'ai pu apprendre pas moins de sept langues. Mon seul souci primordial fut d'être plutôt timide de nature. J'était fière et je conservais l'honneur qui m'avait été attribué mais je n'arrivais pas à parler avec aisance. Les vampires à mes côtés à cette époque me confièrent à une femme peu habituelle, une maquerelle. Oh surtout je pensez pas que je me suis prostituée ! Mais sa façon de parler sans détour à décoincer la petite pucelle farouche qui persistait en moi. J'aime chasser, mais à ma manière. Je mets à présent en valeur mes atouts et au moment où la proie s'est prise au jeu, elle pense me faire la cour et je me penche à son cou. La sensation de triomphe liée à la nourriture me plait. Beaucoup.
Pardon ? Mes relations avec les autres ? Je tiens à la noblesse vampire et cette histoire d'hybride me révulse. Les vampires se doivent de rester dans leur rang et ne jamais cotoyer ces monstrueuses erreurs de la nature. Quant aux anges... Si je reste polie, je me contenterais que j'ai bien envie de voir quelques volatiles au menu.
J'aurais vraiment à faire, j'aimerais qu'on s'arrête là pour cette fois. Encore une question ? Juste une alors. Ma vie à Paris ? J'aime énormement cette ville. J'y vis depuis des années et je ne peux pas m'empêcher de trouver ça magnifique. Bien sûr, ça ne rivalisera jamais réellement avec d'autres pays où le repos est de rigueur, mais l'effervescence me plait. La communauté de vampires qu'il y a là permet une bonne intégration. En général bien sûr. Et les humains en noir se prennant pour des vampires me fait rire. Je ne ris pas avec eux, je ris d'eux. Mais ils font des proies idéales étant donné qu'ils souhaitent à tout prix se faire mordre. Tant pis pour eux. En tout cas, sachez une chose, je n'aime pas du tout ceux qui se réclament de la noblesse et qui ne sont bon qu'à faire des serviteurs. En parlant de serviteurs, c'est bien dommage qu'il n'en existe plus... C'était bien pratique. Pas besoin de bouger de son hotel particulier pour se mêler au commun des mortels. La vie était belle, à l'époque de ces domestiques. A présent, même la noblesse se verrait presque releguée au rang de viande des rues. Quelle horreur. C'était tellement plus doux d'écouter un musicien en quete de mécène, allongée sur une ottomane en souriant doucement, au gré des notes. Je suis très mélomane, d'ailleurs. Pourquoi me regardez-vous avec ces yeux taquins ? Baissez les yeux je vous prie, je n'aime pas vos familiarités. Pas de "drague" comme on dit maintenant. Je n'ai pas peur d'aimer mais gare à la louve. Elle montre facilement les crocs mais pas souvent sa queue."

Histoire/Biographie (10 lignes minimum) : "Vous êtes encore venu me déranger. Quoi encore ? Pardonnez mon langage mais je commence à en avoir assez de cet interrogatoire. Ma vie ? Quel prétention de vouloir que je vous la raconte. Mais vous n'hésitez pas à oser, donc soit. Je suis née d'une mère scandinave, enfin, du nord... Mon père est français. Enfin bien sûr, je parle biologiquement. J'ai été élevée à la cour du roi Louis XIV, ce qui est d'ailleurs une expérience sans pareil. Mon père était noble et ma mère venait d'une famille noble elle aussi, m'offrant un confort incomparable. J'avais les parfums, les chapeaux et les robes... Cela a d'ailleurs aiguisé mon goût du luxe. En 1678, j'ai rencontré un noble vraiment charmant... A un bal. Il disait venir d'une contrée très lointaine et m'a charmée, je l'avoue... Il fut le premier à me toucher, à l'âge de dix huit ans, ce qui avait d'ailleurs inquieté mes parents. J'avais été promise à un général, je crois, mais repoussais sans cesse les noces. Il ne me plaisait pas et je n'avais aucune envie de passer ma vie avec un vieil homme fou. Enfin, c'est une histoire compliquée un peu floue dans mon esprit. Peu importe, ça ne vous regarde pas de toute façon.

Ce que vous voulez, c'est la partie vampire. Bien. Ce noble, vous vous en doutez, était un vampire. Il a procedé à ma transformation douloureuse et laborieuse. Car oui, devenir vampire n'est pas de tout repos. J'ai donc changé mon statut de pomme de sang à vampire. Ce vampire se nommait Stefan et m'a aidée à travers mon apprentissage des règles vampires. En revanche, passer de noble à noble ne m'a pas du tout choquée. Je n'avais aucune envie de laisser de côté mes manières, je n'étais pas une va nu pied. J'ai donc vu passer les siècles, changeant souvent d'endroit afin d'éviter les problèmes purement politiques.

C'est ainsi que j'ai sauté la révolution en France pour me réfugier dans un des pays nordiques encore peu peuplés et surtout, habités par des rustres ou par des vampires cherchant la tranquilité. La chasse y était facile. De plus, les légendes pullulaient. C'était assez amusant. Mais la France me manquait. D'abord parce que j'y avais tous mes souvenirs, ensuite parce que j'y avais laissé des affaires. J'y revins donc sans souci, trouvant l'hotel particulier de mon enfance au coeur de Paris, tenue depuis lors par un serviteur se faisant passer pour un petit bourgeois qui avait fait fortune sur la route des indes. Brave petit, je regrette d'avoir du le laisser prendre une autre place que mon serviteur. Grace aux vampires, j'avais appris à faire passer la transmission de mes biens comme normale auprès des autorités.

Vous savez, la vie n'est pas si dure que ça. J'ai pris mon temps pour apprendre le français très correct, l'anglais, le finnois, l'allemand, l'italien et l'islandais. Je connais les langues mortes sans souci mais leur utilité aujourd'hui n'est réellement pas une priorité. J'ai vu le monde changer en si peu de temps, ces dernières années. Les progrès de la science se font de plus en plus rapides, tout comme ceux de la technologie. Et pourtant, notre fière race parfaite ne connait aucun déclin. Nous sommes la cour suprême qui surpasse les pantins et les bestioles à plumes. Afin de subvenir à mes besoins, il me suffit de laisser croire que j'ai retrouvé par hasard un magnifique service Louis Philippe, ou un tableau de grande valeur. L'argent tombe des arbres quand on a su les planter avec style.

Les humains sont une race charmante sous la dent mais j'ai un faible pour les hommes plutôt jeunes et romantiques. Leur sang à ce petit goût de mystère et de cuivre qui me fait tourner la tête. Comme le ferait un bon vin. J'accorde beaucoup d'importance à mes supérieurs même si je n'aime pas me soumettre. Je connais mon rang et fais la révérence à quiconque le mérite. La Reine ? Très belle. Elle tient magnifiquement bien son rôle mais je ne pense pas l'avoir tant rencontrée. Il faudra que je palie à cette lacune inpardonnable pour une femme de mon rang.

Jeune homme, j'ai bien vu que mon hisotire avait été du pain béni pour vous, mais il faut que vous appreniez quelque chose. Ces dix dernières années, les gens ont cherché plus que jamais à se rapprocher de la Cour. Mais nous n'acceptons aucun intrus, et encore moins qu'on divulgue nos secrets. N'est pas digne de notre confiance n'importe qui. Si il nous arrive de nous faire assimiler aux vampyres, ces humains à l'ego bien trop grand pour leur rang, nous restons à jamais plus grands que vous. Mon très jeune ami, vous avez l'allure d'un homme amouraché d'une femme bien trop forte pour vous. Laissez moi humer votre cou une dernière fois. Fermez les yeux, ça ne durera qu'un instant... Nous ne ferons qu'un..."

Prénom/pseudo : Miss K
Âge : 17 ans
Comment avez-vous connu le forum ? : Par un top site
Commentaires : J'ai les crocs qui me démangent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sophie Durocher
Avocate mondialement reconnue
avatar

Messages : 253
Date d'inscription : 09/05/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Valdis du Lac aux Loups   Dim 16 Mai - 9:17

Déjà une venue par les top-sites. Smile
Je suis on ne peut plus contente.

Cette fiche est sublime Smile
Je vais vous mettre dans le groupe des vampires, aux côtés de cette chère Ida. Elle appréciera votre noblesse.

Sur ce, bienvenue parmi nous, et bon jeu.

(surtout, n'oubliez pas de venir flooder avec nous, hihi)

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sadismus.keuf.net
 
Valdis du Lac aux Loups
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Prise de risque - L'agneau dans le repère des loups [Pv. Ryuho D. Shikki]
» [règle maion] Dwarfnak et ses chevaucheurs de loups
» [Les loups se retirent...] Courtes Jambes contre Loups Gris [Prio : Aetius]
» Les Loups, Frères d'Armes et Chaumont/Troyes
» Loups Garous Party 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heilige Oorlog :: Before it begins :: Personnages :: Les acceptés :: Vampires-
Sauter vers: