AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



L'Homme est pris dans une guerre qu'il ne peut voir, qu'il ne pourrait comprendre, et à laquelle il ne saurait prendre part.
 

Partagez | 
 

 Nathanial Odescalchi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nathanial Odescalchi
Bellâtre italien (obsédé, oui !)
avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 09/05/2010

Feuille de personnage
Pouvoirs:

MessageSujet: Nathanial Odescalchi   Dim 16 Mai - 22:35

La femme est l’être qui projette la plus grande ombre ou la plus grande lumière dans nos rêves.

Nathanial Odescalchi, Alias Nathan

Âge : 1 101
Date de naissance: 8 décembre 909
Nationalité : Italien
Sexe : M.
Orientation Sexuelle : Hétérosexuel.
Race : Vampire
Statut civil : Célibataire, mais...
Situation professionnelle : Avocat et récemment propriétaire de l’une des boîtes d’avocats les plus prestigieuses.








Arme(s) : En cette époque moderne, les pistolets et les gadgets technologiques sont à la mode. Je déplore les vieilles années où je parcourais le monde armé de deux sabres japonais dont les fourreaux étaient fixés à mon dos et de quelques poignards soigneusement dissimulés parmi les diverses couches de vêtements. Je suis moi-même une arme redoutable, je le dis sans fausse modestie. Ma nature vampirique me confère des pouvoirs incommensurables : ma puissance physique et ma rapidité incroyable ainsi que mon charme dévastateur sont aussi efficaces que mes katanas longs et effilés. D’ailleurs, j’ai toujours eu un faible pour l’armement asiatique ; les énormes épées massives du Moyen-âge ne convenaient guère aux besoins que j’éprouvais à l’époque et peut-être voulais-je assortir mes armes au yari japonais de mon maître. Toutes mes armes sont exposées sur les murs de ma demeure, quelques unes sont manquantes malheureusement. À cette heure, je préfère me fier à mes aptitudes plutôt que de me réfugier derrière des armes à feu.

Animal de compagnie : Quelques fois, un lapin blanc aux yeux bleus s'aventure proche de ma maison. Probablement un hybride. Les siens ont appris à ne point me mépriser ni à me fuir.

Pouvoirs : Mes sens sont développés, aiguisés. Je suis, d’ailleurs, d’une force surhumaine. Contrairement à mes compatriotes, j’ai la capacité de voir dans la lumière, ce qui, je me dois de le préciser, est absolument merveilleux. Comme tout Vampire, je suis immortel, rapide et l’aura séductrice qui me cerne me permet de conquérir facilement le cœur d’une femme. Je peux, pour me déplacer, me transformer en brume.

Description physique :

Autrefois, alors que j’étais encore humain, on me disait bel homme. Évidemment, je ressemble toujours à ce Nathanial qui fut assassiné par une Vampire, mais depuis ma transformation je produis, et chez les femmes et chez les hommes, des pulsions qu’ils n’ont jamais connues. Avant, je ne dégageais aucun charisme ni n’avais la personnalité suffisamment prononcée pour être ce que l’on admirait. Maintenant, et depuis 1 075 ans, ma nature a comblé ce qu’il me manquait. Je suis plutôt grand, rien de comparable au maître bien entendu, mais je domine aisément les autres de ma taille. Mon corps, façonné par de longues heures d’entraînement au combat, possède une musculature intéressante, assez séduisante. Ma peau, contrairement à mes compères Vampires, est d’un doré ravissant et d’une finesse sans pareil. Mes cheveux sont bruns, parfois dépeignés, et longs jusqu’à mes épaules. Mes yeux sont d’un noir d’ébène, contribuant au mystère qui m’environne. Néanmoins, ils sont expressifs, si différents des prunelles froides et inertes de mon maître qui ne s’allumèrent uniquement que pour une seule femme. J’ai le sourire enjôleur, le regard fiévreux ou pénétrant, les gestes gracieux et raffinés, une démarche charmante. Courant sur mon dos, un tatouage impressionnant témoigne de mon appartenance à mon maître. Il s’agit d’un R artistiquement travaillé et gravé dans ma chair et mon âme. Dernièrement, je suis toujours bien vêtu. Seulement, mes petites aventures captivantes avec certaines femmes me défont la coiffure et fripent mes vêtements.

Description psychologique :

Ce que vous devez impérativement connaître à mon sujet est que je suis aux ordres de Raquel, cet Ange aux plumes noires et aux idées inquiétantes et secrètes. En fait, je suis son fidèle serviteur, son dévoué ami. Bien que nous soyons en froid depuis 400 ans, je sais que notre amitié est toujours aussi précieuse à mes yeux. Nous avons vécu tant et il m’a donné tant que je ne peux tout simplement pas le supprimer de ma vie aussi facilement, et puis il m’en empêcherait. Peu des miens me font confiance, certains hybrides me connaissent et me surveillent de loin, les Anges ne me considèrent pas encore comme un danger immédiat et les humains ignorent ma véritable identité. Alors suis-je un homme de confiance? Je ne saurai répondre adéquatement à cette question. Je suis loyal et fidèle envers les gens que j’aime profondément, mais je suis aussi un fin calculateur et un manipulateur. J’aime obtenir ce que je désire et je travaille ardemment pour y parvenir. Toutefois, je vise mes intérêts personnels, ce qui ne fait pas moi un être malveillant. Si vous êtes humain, vous conviendrez que je suis mauvais, que ma nature qui me pousse à tuer l’humanité pour me nourrir et vivre est cruelle. Pourtant, je suis l’homme et vous les animaux. Dit-on que l’homme est mauvais et cruel? On essaie de l’ignorer, c’est tout. Je ne suis pas un vampire gentil, malgré les apparences. Je n’hésiterais pas à tuer pour mes besoins ni à commettre des actes impardonnables, mais je suis ne pas sadique ni ne raffole guère des atrocités. Tout vient avec mon humeur. Ainsi donc je ne suis pas Edward Cullen, Angel ou Bill dans ces nombreuses adaptations pathétiques des Vampires si prisées par les gamines. Cependant, je peux avouer que mes envies meurtrières sont largement influencées par les plaisirs sanglants de mon maître.
Je suis un amoureux de la vie et des femmes. J’aime le sang et la chair et le corps des femmes. Ma réputation de Don Juan me précède. J’aime les femmes et je le leur prouve avec soin, mais détrompez-vous si vous me jugez négativement. Il y a une entente claire entre ces femmes et moi : aucune liaison sérieuse, ce n’est qu’une nuit d’amour qui peut, à la rigueur, se répéter plusieurs fois. Un jour, je trouverais la femme qui est faite pour moi, mais comme ce jour n’est pas encore survenu, je peux me divertir comme bon me semble. Mais dernièrement, une certaine créature féminine a attiré mon attention et ma convoitise, ainsi que ma curiosité.


Histoire/Biographie : Ce que vous devez impérativement connaître à mon sujet est que je suis aux ordres de Raquel, cet Ange aux plumes noires et aux idées inquiétantes et secrètes. En fait, je suis son fidèle serviteur, son dévoué ami. Bien que nous soyons en froid depuis 400 ans, je sais que notre amitié est toujours aussi précieuse à mes yeux. Nous avons vécu tant et il m’a donné tant que je ne peux tout simplement pas le supprimer de ma vie aussi facilement, et puis il m’en empêcherait. Peu des miens me font confiance, certains hybrides me connaissent et me surveillent de loin, les Anges ne me considèrent pas encore comme un danger immédiat et les humains ignorent ma véritable identité. Alors suis-je un homme de confiance? Je ne saurai répondre adéquatement à cette question. Je suis loyal et fidèle envers les gens que j’aime profondément, mais je suis aussi un fin calculateur et un manipulateur. J’aime obtenir ce que je désire et je travaille ardemment pour y parvenir. Toutefois, je vise mes intérêts personnels, ce qui ne fait pas moi un être malveillant. Si vous êtes humain, vous conviendrez que je suis mauvais, que ma nature qui me pousse à tuer l’humanité pour me nourrir et vivre est cruelle. Pourtant, je suis l’homme et vous les animaux. Dit-on que l’homme est mauvais et cruel? On essaie de l’ignorer, c’est tout. Je ne suis pas un vampire gentil, malgré les apparences. Je n’hésiterais pas à tuer pour mes besoins ni à commettre des actes impardonnables, mais je suis ne pas sadique ni ne raffole guère des atrocités. Tout vient avec mon humeur. Ainsi donc je ne suis pas Edward Cullen, Angel ou Bill dans ces nombreuses adaptations pathétiques des Vampires si prisées par les gamines. Cependant, je peux avouer que mes envies meurtrières sont largement influencées par les plaisirs sanglants de mon maître.
Je suis un amoureux de la vie et des femmes. J’aime le sang et la chair et le corps des femmes. Ma réputation de Don Juan me précède. J’aime les femmes et je le leur prouve avec soin, mais détrompez-vous si vous me jugez négativement. Il y a une entente claire entre ces femmes et moi : aucune liaison sérieuse, ce n’est qu’une nuit d’amour qui peut, à la rigueur, se répéter plusieurs fois. Un jour, je trouverais la femme qui est faite pour moi, mais comme ce jour n’est pas encore survenu, je peux me divertir comme bon me semble. Mais dernièrement, une certaine créature féminine a attiré mon attention et ma convoitise, ainsi que ma curiosité.

J’étais humain. J’étais avocat. J’avais une femme et une fille. Nous avons été attaqués pendant un voyage jusqu’à Rome, la femelle Vampire a dévoré ma femme et ma fille et m’a transformé, me laissant seul et désorienté aux portes de la cité. Le soleil m’aveuglait, la nourriture que m’offrait le peu d’âmes charitables me faisait vomir. Je devins maigre et sale, malodorant et faible. Mon nez captait des effluves sensationnels, mais l’information ne parvenait pas jusqu’à mon cerveau, je ne comprenais pas que le sang humain devenait la source de ma faim. Il fallut qu’un jour de chaleur et de soleil, j’agrippe le poignet d’un homme avec l’intention de le mordre. Il sentait bon, si bon. Mais comme j’étais aussi misérable qu’un enfant, ma proie s’objecta au supplice que je lui réservais. L’homme me repoussa, me décourageant à le mordre, m’informant que son sang me rendrait encore plus pitoyable. Malheureux et désespéré, je me laissai glisser contre le mur de pierre.

L’homme décida de me conduire à son domicile. Une fois rendus, des femmes me dirigèrent vers une baignoire et me lavèrent doucement. Je ne voyais toujours rien, mais la pellicule sombre voilant mes yeux s’évaporaient de plus en plus. Le ciel s’assombrissait, le soleil disparaissait, la lune se matérialisait. Raquel était le nom de mon sauveur. Il me fit une proposition intéressante : il me donnait des yeux et je lui appartenais. J’ai accepté. Raquel m’a donné des yeux, il m’a offert la vue et la vie. Je lui suis redevable, je lui suis fidèle malgré tout ce qui a chamboulé nos existences.

Au commencement de cet accord, Raquel me considérait comme un serviteur banal, mais je devins vite important. Mon travail était d’exécuter ses ordres, mais je pris quelques initiatives : je me mis à le protéger, à le suivre partout. Il en était exaspéré, certes, mais ma présence ne le dérangeait plus autant et finalement, je devins essentiel. En tant que Vampire, mon allégeance aurait dû appartenir à Zakaria et non à lui.

Vers 1600, une série d’évènements ont provoqué notre rupture, notre séparation. Nous avons été ensemble pendant près de 600 ans, à visiter le monde et à vivre comme nous l’entendions. Et Raquel, l’ange froid et distant, tomba amoureux d’une garce psychopathe et me releva de mes fonctions en me suggérant fortement de ne plus apparaître devant lui. Je lui obéis. Je disparus après avoir soulagé mon corps de toute ma colère : je séduisis une paysanne, lui susurrant mille promesses fabuleuses, l’amenant dans un endroit pour la violer, la battre, la tuer, la manger. Depuis, je vis au jour le jour. Il y a 30 ans, Raquel a repris contact avec moi, mais nous n’avons encore jamais abordé notre différent ni corriger la situation. J’ignore ce qui s’est passé exactement avec sa Bathory, il ne se confie plus à moi.

Je travaille comme avocat. J’ai repris mes vieilles fonctions. Et la femme que j’ai maltraitée il y a 400 ans se nomme aujourd’hui Sophie Durocher.


Relations : Je vis depuis un long moment déjà et décrire mes relations me seraient une tâche bien compliquée. Cependant, j’affirme, sans fierté ni orgueil, que j’ai des liens étroits, et intimes, avec sa Majesté Ida de Barancy. Je communique peu avec les autres Vampires et ne les fréquente que très peu, hormis certaines femmes avec qui je m’attends bien. Les membres de ma race se méfie de moi à cause de mon passé et de mes liens troubles avec Raquel.

Prénom/pseudo : Milie ^^
Âge : 19 ans
Comment avez-vous connu le forum ? : toup toup
Commentaires : ^^

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanial Odescalchi
Bellâtre italien (obsédé, oui !)
avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 09/05/2010

Feuille de personnage
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Nathanial Odescalchi   Lun 17 Mai - 17:00

Terminé ^^

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sophie Durocher
Avocate mondialement reconnue
avatar

Messages : 253
Date d'inscription : 09/05/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Nathanial Odescalchi   Mer 19 Mai - 8:44

Validée.

(en retard)

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sadismus.keuf.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nathanial Odescalchi   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nathanial Odescalchi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heilige Oorlog :: Before it begins :: Personnages :: Les acceptés :: Vampires-
Sauter vers: