AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



L'Homme est pris dans une guerre qu'il ne peut voir, qu'il ne pourrait comprendre, et à laquelle il ne saurait prendre part.
 

Partagez | 
 

 Watch it die

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ida de Barancy
Reine des vampires
avatar

Messages : 175
Date d'inscription : 08/05/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Pouvoirs:

MessageSujet: Watch it die   Lun 24 Mai - 13:52

HOMM Soundtrack

    Cette nuit était d’une fraîcheur exquise. En fait, les catacombes avaient toujours une température que ses habitants qualifiaient de « parfaite ». Il y faisait constamment frais, jamais de chaleur étouffante, sauf si l’on se tenait près des sorties. Ayant passé la soirée à l’extérieur, Ida savait quelle température elle évitait à cet instant. Les nuits étaient chaudes, depuis quelques jours. Et même si les vampires pouvaient s’accommoder d’à peu près n’importe quelle température, elle préférait la tendresse de l’air de son univers souterrain. Et ça sentait bon, ici. La moiteur de la terre, les pierres, l’eau qui ruisselait un peu partout. L’absence d’humains, d’hybrides et d’anges. Un véritable repos pour l’odorat développé qui était le sien. Elle ne pouvait croiser que ses semblables, qui dégageaient pour elle une odeur semblable à celle de l’eau, c’est-à-dire rien du tout. Elle marchait pieds nus dans la terre meuble. À quelques endroits, les sols étaient pavés de pierre, mais plus on s’enfonçait dans les souterrains, plus la nature était laissée à elle-même. Zakaria n’avait pas voulu qu’on apprivoise les profondeurs. Elle aimait cet endroit comme il était. C’était en l’honneur de l’amour de la terre de leur mère à tous qu’ils avaient étendu son corps dans une crypte lointaine et inaccessible à quiconque ne connait pas les lieux.

    Elle n’allait pas souvent se recueillir près de ce corps meurtri, mais elle s’y forçait le plus qu’elle le pouvait. Elle n’aimait pas la vision de ce corps profané, décapité. Ashael avait arraché l’âme de Zakaria en leur volant sa tête. Normalement, la tête aurait du reposer au-dessus du corps de leur mère. C’était un symbole majeur pour eux tous. Et ce symbole leur avait été dérobé. Ida serra les dents et s’arrêta. Elle s’apprêtait à entrer dans la crypte. Elle ferma les yeux, prit une profonde inspiration – laquelle était totalement inutile étant donné qu’elle ne respirait plus – et osa franchir l’arche naturelle formée dans la terre et la pierre.

    Le corps était là, devant elle, reposant pour l’éternité. Il était encore magnifique, comme au jour de sa mort finale. Elle s’approcha de l’hôtel érigé des années plus tôt et toucha cette main blanche et laiteuse du bout des doigts. Elle effleura les tissus délicats et encore tachés du sang de Zakaria. Elle avisa une gerbe de fleurs fanées. Celles qu’elle avait emmenées la dernière fois. Il faudrait qu’elle en ramène d’autres. Elle resta silencieuse longuement devant sa mère, les bras croisés sous sa poitrine. Elle ne prononcerait pas une parole. Ça n’était qu’un corps et il n’y avait pas de raisons valables pour s’adresser à un corps mort. Si la tête était là, par contre … Elle aurait tant voulu parler à sa mère, mais elle n’arrivait pas à le faire. Elle aurait aimé se recueillir de façon convenable. Elle se fit, pour la centième fois au moins, la promesse qu’un jour, elle récupèrerait ce qui leur avait été arraché et que sa mère pourrait enfin être exposée de manière décente et respectable. Mais pour cela … il lui fallait tuer Ashael. Elle accrocherait ses ailes derrière son trône et les contemplerait chaque jour jusqu’à ce qu’elles pourrissent et perdent toutes leurs plumes. Elle serra à nouveau les poings, furieuse et décidée. Il lui fallait devenir plus forte, tellement plus forte.

    Elle fit quelques pas pour récupérer la gerbe de fleurs fanées et se tourna vers la sortie. Une silhouette se trouvait sous l’arche. Elle inclina la tête dans un salut respectueux.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sadismus.keuf.net
Béatrix Chamberlayn

avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 07/08/2010

Feuille de personnage
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Watch it die   Mer 18 Aoû - 18:40

-Tu es sûre qu'elle est là-bas ? Demanda-t-elle, presque exaspéré.

Son interlocuteur hocha la tête puis prit congé d'elle, prétextant avoir quelque chose à faire, elle le laissa partir, repoussa ses boucles blondes puis se mit en route. Elle allait devoir encore partir à sa recherche, à travers les couloirs les plus impraticables des galeries souterraines avec des talons. Et en plus elle devait trimbaler les chaussures de cette gamine qui ne les avait pas prise, une nouvelle fois.
Après avoir vécu dans les rues, Ida semblait avoir gardé de vieux réflexes mais cela ne correspondant pas toujours à avec ce qu'on attendait d'une reine. Après elle s'étonna que les membres du conseil ne lui fasse pas confiance, avec l'image qu'elle leurs donnait. Ida ne connaissait vraiment que peu de chose à la politique et cela était vraiment navrant.
Bon, elle pouvait l'admettre, l'ambiance généralement … non, elle ne pouvait pas dire ça elle ne pouvait pas parler d'ambiance mais le tout était tranquillisant pour elle.
L'odeur de cet endroit lui rappelait les premières années avec sa Mère. Et la température était vraiment relaxant mais peu d'autres choses arrivaient à lui faire aimer les catacombes où ils se terraient. C'était un endroit parfait pour être tranquille. Pas de ses espèce d'androïde tueur d'ange, pas de ses pitoyables hybrides pour la plupart malodorants et surtout pas d'humains. Mais eux, elle ne pouvait pas dire qu'elle ne les aimait pas … ce serait mentir.
Elle devait l'avouer, les catacombes était une cachette idéale, personne. C'était l'endroit le plus parfait pour avoir la paix.
La seule chose qu'elle n'aimait pas, c'était le fait qu'il faille presque se tenir aux parois pour ne pas trébucher avec le genre de chaussures qu'elle portait. Ida avait trouvé une solution elle, mais du coup passait pour une enfant au yeux du conseil.
Bon il faudrait la trouver déjà, un des ancien lui avait encore fait des reproches sur la façon dont Ida se baladait et s'habillait. Mais pourquoi d'abord c'était à elle qu'on se plaignait de sa petit sœur, elle n'était pas sa mère enfin ! De toute façon, ils n'auraient jamais fait la moindre remarque à Zakaria. Non, il préférait venir geindre auprès de celle qui secondait Ida. Et elle haïssait plus que tous leurs remarques et leurs jugements.
Encore un nouveau couloirs, elle n'était plus loin. Elle le parcouru en évitant les trous dans le sol. Des sortes de mini-fuite dans les galeries aspergèrent soudain son visage, sa gorge, tout. Elle râla, sauta hors de sa porté et évalua les dégâts. Son corset était trempé, sa jupe était dégoulinante.

Youpi, pensa-t-elle, une jupe hors de prix !

Elle l'avait prévu pour sa sortie de ce soir, et merde, elle devrait surement aller se changer avant de se changer les idées dehors. Elle tourna à droite, puis une fois à droite et … voilà !
Et oui, elle était là. Béatrix laissa aller son épaule contre encadrement de l'arche d'entrée de cette crypte. En silence, elle observa sa cadette. Elle se doutait de ce que sa jeune sœur pensait. Ida pensait à sa mère, à sa tête que Ashael, le père des ange leur avait enlevé. Béatrix le devinait à ses lèvres pincés. Ida avait les bras croisés sur sa poitrine, elle réfléchissait et cela portait surement sur leurs mère. Puis serra les poings. Là Ida pensait à Ashael, au sort qu'elle pourrait lui réserver. Béatrix lisait en elle comme dans un livre ouvert.
Enfin Ida bougea. Elle fit deux pas, prit les fleurs séchées que le corps puis se tourna enfin vers elle. Béatrix lui sourit, Ida se pencha pour la saluer.

-Tu sais que pas mal de personnes te cherche en ce moment, Ida ? demanda-t-elle.

Béatrix leva le bras, sur ses longs doigts délicats pendaient, suspendu par les lacets de cuir, des chaussures élégantes, ressemblant plus à des sandales qu'à des escarpins.

-Je pense que ça te serais utile ma belle, je parie que tu les as encore oublié ..

Béatrix posa son regard sur ses pieds. Nus, couvert de boue.

-Et j'ai gagné, dit-elle avec un grand sourire complice.

Comment voulait-elle donc se faire respecter si elle ne faisait pas attention à ce genre de détail ? Béatrix soupira puis lui tendit pour qu'elle les prenne. Pourquoi sa cadette continuait à avoir ses habitudes de rues ?

-Tiens, mets-les avant d'aller voir les anciens, je pense qu'ils ont encore à se plaindre, d'on ne sait quoi d'ailleurs.

Béatrix s'approcha du corps de sa mère. Après toute ses années, rien n'avait abimé son corps.

-À quoi pensais-tu de précis cette fois-ci, concernant Ashael ? Tu veux encore l'empailler comme tu voulais le faire la dernière fois ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ida de Barancy
Reine des vampires
avatar

Messages : 175
Date d'inscription : 08/05/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Watch it die   Jeu 2 Sep - 17:57

    -Tu sais que pas mal de personnes te cherche en ce moment, Ida ?

    Ida fit un geste de la main, comme pour balayer ces fameuses personnes qui la cherchaient. Cela n’avait pas la moindre importance pour elle. Pas maintenant. Il n’y avait rien d’urgent. Pas de combats en vue, pas d’agitation dans leur « ruche » qu’étaient les catacombes. Non. La communauté des vampires allait bien depuis quelques semaines, allait et venait comme le ressac sur le bord de la plage.

    -Je pense que ça te serais utile ma belle, je parie que tu les as encore oubliées … Et j'ai gagné, ajouta-t-elle en regardant les pieds d’Ida.

    La reine baissa les yeux vers ses pieds. Elle n’avait pas oublié ses chaussures. Elle n’avait pas jugé important de les prendre avec elle, voilà tout. Un sourire éclaira son visage alors qu’elle relevait la tête vers Béatrix. Elle projeta une pensée dans son esprit, comme quoi si elle avait su qu’elle viendrait avec un accessoire pour compléter sa tenue, elle lui aurait fait savoir ce qu’elle portait. Ces chaussures n’allaient pas du tout avec sa longue robe bustier de couleur blanche, couverte de dentelle et ceinturée d’un ruban de satin noir. La courte traîne à l’arrière de la robe était teintée de boue, à présent. Outre ce détail, cela ressemblait à une robe de mariage. Ça non plus, ça ne revêtait pas la moindre importance à ses yeux. Des tenues, elle en avait des centaines et pouvait s’en procurer autant qu’elle le souhaitait. Elle prit tout de même les chaussures que lui tendait sa complice, mais ne les enfila pas. Elle lui fit remarquer, toujours en glissant seulement sa voix dans ses pensées, que son corsage était trempé. Sourire aux lèvres, toujours.

    -Tiens, mets-les avant d'aller voir les anciens, je pense qu'ils ont encore à se plaindre, d'on ne sait quoi d'ailleurs.

    Ida perdit son sourire, grinça des dents légèrement. Ces vieux pourris …

    -À quoi pensais-tu de précis cette fois-ci, concernant Ashael ? Tu veux encore l'empailler comme tu voulais le faire la dernière fois ?

    Croisant les bras sur sa poitrine, ses chaussures dans une main, et tournant à nouveau son visage vers le corps de sa mère, lui répondit que ça serait une mort trop douce, et aussi un hommage qu’il ne méritait pas. L’empailler aurait signifié de l’exposer, de le regarder chaque fois qu’on passerait devant. Cet ange n’en méritait pas tant. Elle soupira.

    -Si seulement le sang des anges n’était pas si nocif pour nous, je le dévorerais comme je le ferais de n’importe quel ennemi, afin qu’il voit qu’il n’a pas plus de valeur qu’un humain dévoré au hasard d’une ruelle.

    C’était la première fois depuis le début de cette conversation qu’elle parlait de vive voix, plutôt que d’utiliser son don de télépathie. Elle pensait à demi ce qu’elle venait de dire. Ashael n’était pas n’importe quel ennemi, pas n’importe quelle proie. Il leur avait volé leur reine, la vampiresse la plus sage et la plus aimée qui ait marché sur cette terre. La plus ancienne. La première. La plus courageuse. Une reine qui s’était engagée dans un combat épique, dans une guerre qui semblait sans fin, pour une raison que seules trois personnes encore vivantes connaissaient. Elle avait hérité de ce secret, de sa mère. Pas totalement. Les trous de l’histoire, c’était Raquel qui les avait comblés. Ashael était la troisième personne à savoir. À réellement savoir. Yaku, son ancien amant, aurait voulu que cette guerre cesse. Dieu, elle l’aurait voulu, elle aussi. Elle s’était dit qu’au jour où elle hériterait du trône, elle ferait tout cesser. C’était avant qu’on lui arrache cruellement sa mère, sous son regard impuissant. Maintenant, ses convictions idéalistes lui semblaient lointaines. Elle n’avait plus qu’une envie; poursuivre. Poursuivre cet affrontement qui ne la regardait pas, ni ne regardait aucun vampire ni aucun ange. Elle ferma les yeux. Quand elle pensait aux proportions ridicules qui avaient mené à tout ceci, elle avait le vertige. Elle fit bouger ses orteils dans la terre meuble, se concentra sur leur mouvement pour revenir dans le réel, dans le ici et maintenant. Elle ouvrit les yeux, fixa Béatrix.

    -De toute façon, ce jour n’est pas arrivé. J’ai le temps d’y penser, j’imagine.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sadismus.keuf.net
Béatrix Chamberlayn

avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 07/08/2010

Feuille de personnage
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Watch it die   Mer 15 Sep - 8:29

Ida souriait. Et cela avait pour effet de d'énerver encore un peu Béatrix. À peine mais assez pour qu'elle claqua les lèvres. Une pensée s'imposa dans son esprit. Le fait que ses chaussures n'aillent pas du tout avec sa robe de poupée. Bon, les lacets de cuirs ocres étaient pas ce qui était le mieux pour accompagner une tenue blanche pareille. Elle leurs jeta un regard, à ses chaussures suspendus à ses doigts avant d'ajouter :

-Oui bon, j'étais pas censé connaître ta tenue … J'ai pris celle-là au pif dans mes affaires.


Une autre pensée, son corset trempé … elle releva des sourcils un peu exaspéré. Genre, elle l'avais pas remarqué.

Mais lorsqu'elle lui tendit, en lui annonçant que les vieux voulaient la voir, son sourire disparu. À la limite, Béatrix la comprenais, ils étaient tellement enquiquinant. Jamais content, toujours en train de se plaindre. Elle aimerai pas les avoir tout le temps les avoir sur le dos comme Ida.
Encore une nouvelle image, lorsque Béatrix lui demande ce qu'elle voulait faire de Ashael. Enfin, une pensée.
Il ne méritait pas ça ? C'est encore à voir. Qu'elle ce que cette vampire ne donnerai pas pour pouvoir cracher chaque jours sur cet angelot plumé, à chaque passage devant. Que à chaque fois qu'un des siens passe devant, qu'il puisse se venger sur lui.

-Moi je préférai voir cette raclure devant nous, impuissant. Pour le voir souffrir, pour voir toujours son visage pétri d'effroi lorsque nous tenterons de le tuer. Voilà à quoi j'aimerai le voir résous. Mais bon, nous ne pouvons jamais vraiment choisir la façon dont il mourra.


-Si seulement le sang des anges n’était pas si nocif pour nous, je le dévorerais comme je le ferais de n’importe quel ennemi, afin qu’il voit qu’il n’a pas plus de valeur qu’un humain dévoré au hasard d’une ruelle.

Enfin, Ida daignait me parler. Ça fait plaisir d'enfin entendre sa voix. Au moins, ce lieu avait l'air légèrement moins lugubre.

-De toute façon, ce jour n’est pas arrivé. J’ai le temps d’y penser, j’imagine.

-Et pendant ce temps, tu devras faire aller faire un tour, pour aller voir ce qu'ils veulent. Au pire, tu les envoies promener. Ils te laisseront quelques jours tranquilles et reviendront à l'attaque mais au moins t'auras le temps de te calmer, ou de te détendre.

Béatrix tourna un instant sur elle-même, histoire de voir les dégats de ses vêtements. Bon bah, ça avait pas l'air de sécher, elle devrait donc choisir une autre tenue. Ça faisait presque une semaine qu'elle ne s'était pas abreuvé. Et lorsqu'elle avait fin, Béatrix avait tendance à devenir légèrement agacé, ou colérique.

-Et si tu as fini avant ce soir, on pourrais sortir ensemble, dans paris. Comme deux soeurs …


Bien sûr, Béatrix n'en pensait vraiment pas un mot mais quand Ida était mélancolique, comme ça, Béa ne pouvait plus rien en tirer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ida de Barancy
Reine des vampires
avatar

Messages : 175
Date d'inscription : 08/05/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Watch it die   Mar 28 Sep - 15:24

    -Et pendant ce temps, tu devras faire aller faire un tour, pour aller voir ce qu'ils veulent. Au pire, tu les envoies promener. Ils te laisseront quelques jours tranquilles et reviendront à l'attaque mais au moins t'auras le temps de te calmer, ou de te détendre.

    Se calmer, se détendre. Ida avait beau affecter le plus souvent de ne connaître aucun souci, sa tête travaillait sans relâche. Elle avait l’air insouciant pour beaucoup, mais son peuple se méprenait à son égard. Elle était très sérieuse quant à ses obligations. Celles qu’elle jugeait réellement importantes, du moins. De fait, elle acceptait l’existence du conseil, car c’était une vieille tradition et qu’effectivement, confier le pouvoir à une seule personne était insensé. Elle croyait à l’importance de ce cercle d’élus. Toutefois, il aurait fallu, selon elle, remplacer au moins la moitié de ces vieux grincheux par des vampires plus jeunes, histoire de garder le contact avec les réalités des nouvelles générations. Ou alors, élire de nouveaux conseillers à chaque décennie, voir au siècle, au moins. Mais non. Ils se trouvaient là à vie. Et les plus vieux, contents de leur pouvoir, ne se risquent pas à combattre dans les guerres. Elle soupire.

    -Et si tu as fini avant ce soir, on pourrait sortir ensemble, dans Paris. Comme deux sœurs …

    La jeune reine eut un sourire. Elle se rappelait ses plus jeunes années, quand Zacharia vivait encore. Elle et Béatrix allant bras-dessus bras-dessous comme deux jeunes filles, ravissantes et prédatrices. Rien ne leur résistait. Elles se plaisaient à être les plus belles et à soulever tous les regards. Ida avait toujours aimé séduire ses proies. Il était rare que pour elle, une chasse ne dure qu’une nuit. Elle aimait choisir sa proie, l’observer, s’immiscer dans sa vie avant de la dévorer. Elle hocha la tête.

    -J’imagine qu’ils ne me prendront pas trop de temps. En général, ils préfèrent parler dans mon dos que de m’adresser la parole directement.


    Ida émet un petit rire, à mi-chemin entre le rire sincère et le rire grinçant. Elle pourrait leur faire le plaisir de s’éclipser sans aller les voir, mais ils n’auraient alors que plus de raisons d’essayer de monter la communauté contre elle. Elle lance un dernier regard au corps de sa mère, pince les lèvres. Zacharia n’avait pas ce genre de soucis … Elle revint vers Beatrix, s’approcha d’elle et lui prit les mains.

    -Souhaite-moi bonne chance, dit-elle avec un sourire pincé. Je vais sans doute en avoir besoin.

    Elle déposa un baiser amical sur la joue de son amie et s’éloigna vers l’arche de la crypte. Avant de disparaître, elle lui envoya un dernier message par télépathie.

    Je saurai te trouver s’ils me relâchent avant la fin de la nuit.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sadismus.keuf.net
Béatrix Chamberlayn

avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 07/08/2010

Feuille de personnage
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Watch it die   Lun 11 Oct - 12:25

-J’imagine qu’ils ne me prendront pas trop de temps. En général, ils préfèrent parler dans mon dos que de m’adresser la parole directement.

-Sache, ma jeune sœur que tout ce qu'ils peuvent dire n'a pratiquement aucun impacts, quant à la loyauté que les plus jeunes te portent. Les vieux ne font qu'acquiescer en rythme sans vraiment les écouter.
Et puis, comment pouvoir avoir du respect pour un adversaire qui ne te parle, ne t'affronte jamais de face ?


Ah, les vieux imbéciles. Quand elle pensait à toute les fois où ils pensent cogiter sur un oui ou non alors que cela n'auraient dû prendre que quelques secondes d'ailleurs. elle plaignait Ida pour tout les maux de tête qu'elle doit se coltiner parfois. Même si cela ne fait pas vraiment mal, ça doit vraiment être fatiguant à la longue.

-De toute façon, ils vont juste se plaindre de ton comportement, ou encore ils te feront des réflexions sur tes vêtements.

-Souhaite-moi bonne chance. Je vais sans doute en avoir besoin.

-Franchement, je pense qu'il te faudrait bien plus que de la chance pour ne pas désespérer devant ce qu'ils pourront te dire.

Un jour, Béatrix espérait pouvoir trouver une seule discussion sur lequel Ida et le Conseil étaient d'accord. Ce serait à la fois comique et tragique. Et tandis qu'elle y pensait, Ida s'approcha d'elle, pour poser un baiser sur sa joue. Béatrix ne peut s'empêcher de passer sa main dans les longues mèches soyeuses de sa chevelure.

-Et vraiment, va mettre des chaussures avant de les rejoindre, histoire qu'ils n'en rajoutent pas une couche.

Et sa sœur commençait à s'éloigner. Béatrix se retrouva seule en une minute. Sans même s'en rende compte, elle s'était rapproché du tombeau de Zakaria. Sa mère, même si elle y pensait moins souvent que sa jeune soeur, elle ne pouvait pas ne pas éprouver de peine, à voir ce corps incomplet. Elle aussi ressentait une grand, une immense haine face à Ashael. Ce plumeau sur pâte … ce ne sera pas Ida qui l'aura, mais elle, et elle l'embrochera sur sa lame pour ensuite l'exposer à tous, pour que personne jamais n'oubli le monstre qu'il était.

Je saurai te trouver s’ils me relâchent avant la fin de la nuit.


Ce message fit sursauter au possible Béatrix qui grommela quelques injures à l'égard d'Ida. Pas vraiment méchantes mais la petite avait le don de l'interrompre durant ses doux et rares moments de réflexions. Mais au moins, elle ne la laissait jamais sombrer dans la mélancolie, ce qui une qualité selon les critères de Béatrix

-Oh, je n'en doute pas, murmura la vampire blonde pour elle-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Watch it die   

Revenir en haut Aller en bas
 
Watch it die
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Watch Dogs
» One Piece 573
» Elvis Presley
» Batiman lekol tonbe Petyon-vil
» Match à Paris : Bruins/Canucks #1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heilige Oorlog :: Paris | La ville lumière :: Les catacombes :: Tombeau de la reine Zakaria-
Sauter vers: