AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



L'Homme est pris dans une guerre qu'il ne peut voir, qu'il ne pourrait comprendre, et à laquelle il ne saurait prendre part.
 

Partagez | 
 

  Linéa Czesław

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Linéa Czesław

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 18/07/2010

MessageSujet: Linéa Czesław   Lun 19 Juil - 16:15

Une rose rouge dans son écrin, je te la donne, dans mon chagrin.
Linéa Czesław

Âge :18 ans
Date de naissance:13 juillet 1992
Nationalité : Polonaise
Sexe :Féminin
Orientation Sexuelle : Bisexuelle
Race :Humaine
Statut civil : Célibataire
Situation professionnelle : Lycéenne




Arme(s) (facultatif) :Aucune
Animal de compagnie (facultatif) :Une jeune femelle de 3mois Chien loup Tchécoslovaque du nom de Esquise.
Pouvoirs(ceux liés à votre races: aptitudes animales des hybrides; pouvoirs angéliques universels et personnels; pouvoirs des vampires) :Aucun.

Description physique (5 lignes minimum) :
Je suis une jeune fille plutôt fine, mesurant 1m68 pour 57kg. Mes cheveux son châtain, mi-long, naturellement frisés mais que je préfère lisser. J'ai un visage ovale dont deux yeux d'un bleu perçant en font ressortir la beauté de celui-ci. Un nez pas trop large ni trop fin, pas trop long et pas trop court, juste ce qu'il faut.

Certaines personnes pourraient me juger de très jolie demoiselle, hors, je ne suis pas féminine. Toujours vêtue de pantalons noirs ou de jean troués, des t-shirt trop grand pour moi que l'on trouve généralement dans les rayons pour les hommes dans les magasins de vêtements.

Je sais me mettre en valeur, mais je n'aime pas me faire regarder, il n'y a que certains soirs où je prends le temps d'appliquer avec soin un léger maquillage, histoire de ne pas être trop vulgaire... Vous voyez le genre ?

Pourtant, vint des jours où je me fais très féminine, ne pensez pas que ma garde robe est rempli de vêtements vulgaires bon à jeter, car durant des soirées ou même pour le simple plaisir, je serai être une demoiselle digne de son nom ! Ne me sous-estimez pas. Vous le regretterez.

Description psychologique (5 lignes minimum) :
Me décrire n'est pas une chose simple, je suis... Spéciale. On ne peut pas me ranger dans une catégorie, vous savez, les catégories de « gentille fille », « méchante fille ». Je suis entre les deux. Parfois douce, romantique, adorable et attendrissante, je peux me faire voir comme étant la pire des pestes, énervante, méchante, sans pitié, sans scrupule, trop franche et blessante. Oui, la demoiselle est lunatique, il faut m'accepter ainsi.

J'ai été dégoutée des hommes dans ma jeunesse, trouvant que ses êtres étaient loin d'être doux, attentionnés, romantique, mais je les juge d'êtres égoïstes, méchants, répugnants, idiots. Malgré tout, plusieurs fois, je suis tombé dans leurs pièges et encore à ce jour, je reste trop naïve.

Histoire/Biographie (10 lignes minimum) :
Que dire sur ma petite vie de 18ans ? Je suis née de l'amour de mes deux parents, quelques années après leurs mariages. J'ai deux frères, pas de soeur. Mon grand-frère Bastien est issu de la première union de ma mère avec un être sordide, sans aucune importance que ma mère appelée « Chicon ou le puant » mon autre frère, c'est mon frère jumeau, Alexis. Une terreur humaine. Je ne le considère pas comme mon frère, juste un pauvre idiot qui a dû partager ma vie étant plus jeune. Je n'ai pas eu une enfance facile, mon frère me tapait dessus sans que mes parents réagissent et malgré moi... Plusieurs fois comme la pauvre idiote que j'étais, j'ai pris la défense de mon frère approuvant le fait qu'il ne faisait rien de bien méchant.

J'ai été mise à la maternelle très tôt, mes parents ne s'en sortaient plus avec moi et mon frère du même âge. Je portais encore des couches que je rentrais dans un monde totalement inconnu à mes yeux. Complètement perdue, j'ai réussi malgré tout à m'intégrer au petit groupe de mon école.

Arriver à l'école primaire, mon année de CP fut très douloureuse à vivre. Mon prof ne m'aimait pas, ni d'ailleurs toute la classe à par sa fille, Emilie. Malheureusement, j'ai eu beaucoup de mal à apprendre à lire et à écrire, les maths, ce n'était pas mon point fort non plus. Mon prof ne cherchait pas à comprendre ce qui n'allait pas. Chaque fois que je n'arrivais pas à lire un mot correctement, ou alors que j'écrivais mal un mot, il me faisait courir dehors par tous les temps possibles, ou alors c'était le cahier sur son sac et moi assise par terre à devoir trouver le bon chiffre, ce qui m'a marquer le plus, c'est quand j'écrivais mal, il avait une grande tortue carnivore dans sa classe, parfois, les élèves avaient le privilège de lui donner à manger, moi, j'ai toujours eu le privilège de lui donner mes doigts à manger.

A côté, je montais à cheval. J'ai posé mes fesses sur un équidé à l'âge de 2 ans et depuis ce jour, je continue de monter à cheval. A l'âge de 6ans, ma monitrice me fis monter dans le cours des hauts placés, ne me voyant plus comme une débutante mais comme une jeune cavalière prometteuse, elle me fit énormément progresser, j'avais à peine 8ans que j'avais déjà mon galop 3. Je ne montais plus le vieux poney appelé Bidule que je montais quand je commençais l'équitation et avec qui j'ai énormément progressé, je montais les chevaux du club. Les poneys, il n'en été plus question d'après ma monitrice.
Alors vint le jour où elle m'offrit une jument. Une jeune apaloosaa, du nom de Farandole.

Mon niveau n'a fait que progresser avec cette jument, vint aussi Kelly, une jeune ponette non débourrée. Ma monitrice, Barbara, m'a posé dessus, et m'a dit « Monte là comme si tu montais un autre cheval du club ». Je ne connaissais pas cette pouliche, et j'avais l'excitation de pouvoir la faire avancer, tout comme la peur de faire une chute trop violente. Etant plus jeune, j'avais le don de savoir quand aller partir au galop le cheval que je montais. J'avais comme une décharge électrique dans tout mon bassin et jamais, ça ne manquait. Ce n'est peut-être pas un don, peut-être que les autres cavalières le ressentaient aussi, je n'ai jamais posé la question, chose est sûre, plusieurs fois, ça m'a permis d'éviter des chutes.

Je suis tombé de nombreuse fois, des chutes plus ou moins douloureuses, mais je suis toujours remonté à cheval. Je ne voulais pas rester sur ma chute et avoir peur de remonter la semaine prochaine. C'était ma philosophie.

Malheureusement, vint le jour où j'ai dû déménager. Quitter le centre équestre où j'avais grandi... C'était une horreur.

Dans le petit village où j'étais dans le nord de la France, il y avait malgré tout un poney club... Oui, un poney club... Passer du stade des grands à celui des petits, ça fait vraiment bizarre. Ma nouvelle monitrice ma remise dans le cours des tout petits alors que j'avais l'habitude de monter avec des adultes qualifiés. Ca vous donne un gros coup de poing en pleine figure, croyez-moi. Bref, avec le temps, je m'y suis faite. Les années passèrent, et plus elle voyait en moi mon niveau... Niveau malheureusement qu'elle avait fait baisser. Confronté à des plus jeunes que moi n'ayant même pas le galop 1, je n'ai pas du tout progressé. Je suis retourné dans mon ancien centre pour passer mon galop 4 à l'âge de 11ans. Mon ancienne monitrice fut énormément déçue de voir mes capacités baisser autant, et malgré tout, elle m'accorda mon galop 4.

Depuis ce temps, je monte toujours dans ce poney club avec mes amis.

Entre deux, j'ai fais ma rentrer dans ma nouvelle école. Du CE1 au CM2. J'ai fais la rencontre de plusieurs filles, j'étais épanouie, je travaillais très bien, j'étais dans les premières de mes classes, toujours.
Pourtant, arriver au collège, je me suis effondré, mes résultats ne volaient pas hauts, de ma 6ème jusqu'à ce que je redouble ma 4ème. A 12ans, j'ai rencontré une jeune demoiselle de 14ans, qui changea ma vie. Cette jeune fille était dans un monde Dark, elle se nommait Kristell. Cette fille, je l'admirais. Elle venait de me faire découvrir un monde que j'ignorée, et pourtant, dont je suis tombé amoureuse. Le monde Gothique. Elle me fit connaître de nombreux groupes comme Nightwish, Sonata Arctica, Emilie Autumn, et encore tant d'autres.

Mes parents ont très mal vécues ce changement soudain de style. J'étais en train de me construire ma personnalité, mon caractère, mon style. Passer du stade de la jeune demoiselle garçon manqué amoureuse de tout ce qui l'entoure à une demoiselle qui ne porte que du noir, à écouter de la musique qu'ils qualifiaient de sauvage, leurs fit un choc. Mais j'étais déterminé, je ne voulais pas changer.

Vint malheureusement une dépression, je ne me souviens plus vraiment la raison de celle-ci, chose est sûre, j'avais découvert une drogue nouvelle. Ce n'était ni de la drogue à l'état pur, ni des cigarettes et encore moins de l'alcool, mais juste le plaisir de voir votre sang couler. J'aimais par-dessus tout le soulagement que je me procurais en me coupant. Etant liée d'une forte affection pour Kristell, ce fut elle qui me fit arrêter ce supplice et qui me sortis de cette dépression.

Malgré tout, vint s'installer un nouveau problème encore inconnu. La simple amitié que j'éprouvais envers elle, s'est transformé en amour profond. Et là, ce fut une souffrance continue qui s'installa. Je ne pouvais pas admettre que j'étais amoureuse d'une fille, c'était impossible à mes yeux. Etait-ce les hormones ? C'est ce que je croyais. Pourtant, non.

Je suis resté 1an dans l'ombre, ne voulant pas admettre que j'étais bisexuelle. Le jour où pourtant j'ai décidé de l'admettre, il était trop tard. J'aimais cette demoiselle, mais je voulais avant tout son bonheur, c'était pour moi, la chose la plus importante à mes yeux, et cet homme la combla. Je lui ai pourtant avoué, étant parfaitement consciente que ce serait un refus. J'ai voulu malgré moi passer au-dessus de mes sentiments, me disant que ça allait passer, que je finirais par la voir comme une grande amie, comme avant. Mais le temps passa, et je me suis toujours rendu à l'évidence que c'était elle que j'aimais. Je suis malgré tout sortis avec de nombreux hommes, espérant un jour trouver ma perle rare. Je ne l'ai jamais trouvé. J'ai toujours été déçue par le comportement de chacun d'entre eux. Entre les égoïstes, les possessifs, les immatures, et ceux qui vous aiment uniquement par intérêt, j'ai été dégoutée des hommes. J'ai bien trop souffert avec eux. Et puis, je n'avais toujours pas oublié mes sentiments.

Les années passèrent. Etant passionné par la photographie, j'ai postulé pour rentrer dans la meilleure école de photo de France. Mon dossier plût à mon directeur, et je fus sélectionnée.

Je suis aujourd'hui en terminale et je passe mon bac pro'. Je suis fière d'être arrivé jusque là non sans mal.

Pour mes 18ans, étant follement amoureuse des loups depuis toute petite, mes parents m'ont offerte une adorable petite louve. Oui, je ne considère pas cette race comme étant un chien, mais bien un loup. C'est un jeune chien loup tchécoslovaque. Elle a 3mois et ce prénomme Esquise. J'ai décidé de voler de mes propres ailes, et je suis partis de mon petit village pour venir m'installer ici.

Voici donc mon histoire. Mais il y a encore bien des secrets que je cache. A vous de percez le mystère qui m'entoure.



Prénom/pseudo :Kris
Âge :16ans
Comment avez-vous connu le forum ? : Grâce à Miss k
Commentaires : Ce forum me plaît déjà beaucoup, j'espère pouvoir m'intégrai parfaitement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raquel
Un ange cornu avec des ailes de tôle
avatar

Messages : 382
Date d'inscription : 08/05/2010
Age : 27

Feuille de personnage
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Linéa Czesław   Mar 20 Juil - 8:18

Excellente fiche =3

Je te valide de ce pas. Bienvenue parmi nous. ^^

_________________

              « I won't look prettier if I smile for the picture Motherfuckers never liked me then and they Sure won't like me now Don't try to drag me down with your cliché Your fake grin fits your faker face But I find all my pleasure in your misery Yeah I'll step on you on my way up I'll step on you on my way down »
              Marilyn Manson - Better of two evils

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sadismus.keuf.net
 
Linéa Czesław
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jusqu'a mort s'ensuive... (Linoël, Idryl, Luna, Sanzo, Shrys
» Lulu's atelier [ OUVREUH!!! ]
» Un Parc linéaire entre Dahabon et Haïti
» Ma boutique ~
» Le 'tit atelier colo de Venty'

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heilige Oorlog :: Before it begins :: Personnages :: Les acceptés :: Humains-
Sauter vers: